Association d’histoire du lycée de Savenay
Accueil du site > Témoignages > Témoignage de Dominique Bioret.

Témoignage de Dominique Bioret.

1er 2008

Entré en classe de seconde au lycée de Savenay à la rentrée 1967, il se souvient de « Juju », le concierge du lycée.

- Évènements de mai 68.

Époque des assemblées générales spontanées les lycéens se faisant aider par des normaliens dont les meneurs se nommaient Tual, Evin…

A cette époque Dominique Bioret (de Lavau) trouvait que c’était pas si mal d’être interne en fit la demande qui fut acceptée. C’est à cette période que bon nombre d’élèves ne voulaient plus être internes. Ils furent un certain nombre à prendre chambre en ville frustrant ainsi Dominique qui se faisait une joie de retrouver bon nombre de camarades.

Trois mois plus tard il avait retrouvé son statut de demi pensionnaire.

Les premières et les terminales du lycée avaient cours à l’EN avec les normaliens.

A cette époque le directeur du lycée se nomme Lachaise et le directeur de l’EN Corbeil.

Ce qui fait dire aux lycéens quand ils traversent la route pour aller en cours qu’ils sont « entre la chaise et la corbeille. »

Dominique Bioret passe le concours d’entrée à l’EN après le bac. Promo 70/72 et devient un « Crapaud » nom donné aux normaliens qui intègrent l’EN après le bac pour les deux dernières années. Environ 5 crapauds intègrent l’EN chaque année (démission, défection ).

Julien était le jardinier de l’EN connu et aimé de tous. Il habitait en face de l’hôpital et « montait » à l’EN avec son chien sur la mobylette.

Mme Baconnais travaille à la cuisine de l’EN.

- Le Foyer.

Lieu mythique, le foyer est situé dans une cave aménagée.

C’est le lieu de retrouvailles des normaliens le midi et le soir. C’est aussi un endroit où s’organisent de petits concerts ouverts à la population savenaisienne..

Jean Marie Vivier et Gilles Servat s’y produisent à leurs débuts.

- La fin des bals de l’EN.

Tentative de maintien du bal de l’EN même si, au sein de l’établissement, il n’y a plus d’orchestre.

Au début des années 70 (70 ou 71) un bal de l’EN est organisé sur l’hippodrome de Touchelais sous un grand chapiteau.

L’orchestre se nomme « Sentimental Trompette ». Vers 22 h ou 23 h le plancher sous le chapiteau, mal fixé, bouge et une coupure de courant intervient. C’est le fiasco et il faut tout arrêter au moment où la fête battait son plein.

Ce fiasco sonne le glas des bals de l’EN.

1 Message

  • Témoignage de Dominique Bioret. 24 février 2011 18:49

    le témoignage de M. Bioret comporte au moins une erreur.

    je viens de lire un article concernant le lycée de Savenay et je conteste au moins une affirmation : si "juju" était bien le concierge du lycée si M. Corbeil dirigeait bien l’E.N. le "proviseur" du lycée ne se nommait pas M. Lachaise. (et le jeu de mot je ne l’ai pas connu).

    Le directeur du lycée à cette époque et pendant plusieurq années était M. Lacroix

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0