Association d’histoire du lycée de Savenay

Année 1945

ESPOIRS ET LIBERATION

Extrait du fascicule n°2, JY Martin, 1985

jeudi 21 avril 2011, par Ronan Pérennès


Pendant la fin de la guerre, les bâtiments de l’E.P.S., où réside M. GRADAIVE, dans son logement de fonction, sont toujours en grande partie occupés par les allemands. Cela n’empêche pas le Directeur d’écouter Radio-Londres, ou les postes parisiens libérés, à partir de la fin de l’été 1944. il est vrai que les autorités allemandes en interdisent l’écoute et qu’elles ont confisqué tous les postes radio des savenaisiens. On écoute donc un poste à galène sur lequel a été installé un large pavillon de gramophone. Ce poste a été fabriqué par M. MOULIN et les batteries sont fournies par M. GARRIGUES.

Certes, les allemands sont là, mais ils laissent faire et se montrent même fort intéressés par des informations autres que celles diffusées par la radio allemande qui cherche à minimiser les défaites allemandes. C’est ainsi, par exemple, que le commandant de la Kommandantur de Savenay apprend la chute de Berlin.

A partir des informations ainsi entendues, on rédige des billets dactylographiés, pour les diffuser plus largement.
Voici un exemple du contenu de l’un d’entre-eux, daté du 31 août 1944 (1) :
« Bataille de France – Les troupes britanniques ont atteint Beauvais et Gournay. Dans leur avance, les anglais ont capturé un certain nombre de rampes à bombes volantes. Si la 15ème Armée Allemande s’obstine à défendre ces rampes, qui sont le dernier moyen de propagande allemande pour le moral du peuple, elle risque de subir le même sort que la 7ème Armée de Normandie. Les américains sont entrés dans Reims et on atteint Laon. Depuis le début des opérations en France, cette armée a fait à elle seule 115.000 prisonniers. Dans le midi de la France, les alliés ont atteint Valence. Le total de prisonniers s’élève à 45.000.
« Alger – Les membres du gouvernement provisoire ont quitté Alger pour rejoindre le Général de Gaulle à Paris.
« Guerre aérienne – Un millier de forteresses volantes ont attaqué Brème et Kiel ; la nuit dernière la R.A.F. avait violemment bombardé Königsberg, ainsi que Berlin et d’autres objectifs allemands.
« Balkans – Slovaquie – En Slovaquie, le peuple s’est soulevé et l’armée se bat contre l’armée allemande qui entre dans le pays à la demande du gouvernement slovaque pour rétablir l’ordre.
« Bulgarie – La commission d’armistice bulgare vient d’arriver au Caire par avion.
« Roumanie – La commission d’armistice roumaine vient également d’arriver à Moscou. Un communiqué du maréchal STALINE annonce la prise de Ploesti et de toute la région pétrolière de Roumanie. Le port de Constanza a été pris ; 15.000 nouveaux prisonniers. »


A la fin de la guerre, au moment de la libération de la Poche de Saint-Nazaire, après la capitulation de Cordemais et la reddition de Bouvron, Savenay est libérée. Sur la Place de la Mairie a lieu une fête – le 12 mai 1945 - et M. MENAND, « au nom du Comité de la Résistance de Savenay, des Anciens Combattants des deux guerres et de toute la population résistance de Savenay », prononce un discours, vraisemblablement rédigé par M. GRADAIVE, puisqu’on en retrouve l’original dans le dossier du Collège Moderne aux Archives Départementales.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0