Association d’histoire du lycée de Savenay
Accueil du site > Expositions & conférences > Exposition 2010 > L’École Normale d’instituteurs de la Loire inférieure

L’histoire 1868- 1912

L’École Normale d’instituteurs de la Loire inférieure

Au couvent des cordeliers, le temps de la "vieille boîte"

vendredi 18 mars 2011, par Ronan Pérennès


En juin 1833, la loi Guizot préconise pour chaque département l’entretien d’une école normale primaire, soit par lui-même, soit en se réunissant à un ou plusieurs départements voisins.


Le 30 août 1868, le Conseiller Général du canton M. Oheix fait connaître au conseil municipal qu’une école normale de garçons sera prochainement créée dans le département et expose les avantages qui résulteraient pour la commune, de cet établissement s’il était fondé dans les vastes bâtiments départementaux qui existent à Savenay (…) qui sont devenus vacants par suite de la translation du tribunal à Saint-Nazaire. Le département réaliserait ainsi une économie de plus de 100 000 francs, placerait son école dans les meilleurs conditions de salubrité et fournirait à Savenay, le moyen non pas de compenser, cela est impossible, mais d’atténuer le désastre dont il a été victime.


Le 4 octobre 1868, le maire fait connaître la satisfaction avec laquelle la population a appris que le Conseil Général à l’unanimité a émis le vœu qu’une école normale de garçons soit établie dans les bâtiments qui existent à Savenay, il exprime l’espoir que cet établissement sera prochainement créé.


Les autorités académiques de Rennes dont dépend la Loire-inférieure sont réticentes à cette installation. De multiples tergiversations et négociations s’ensuivent.


Le 26 novembre 1871, le conseil municipal de Savenay vote des remerciements à monsieur Oheix pour l’activité et la peine qu’il s’est données afin de faire réussir l’établissement de l’école normale à Savenay.


Cette installation se réalise à la rentrée 1872 dans les locaux laissés vacants par le départ des services liés à la sous-préfecture.


A ce moment, la gendarmerie et la prison quittent ces locaux pour s’installer dans ceux de l’école de garçons sise au Champ de Foire (actuel Pôle enfance). L’école de garçons devenant école annexe de l’École Normale aux Cordeliers.


Des logements de fonction sont occupés par des gendarmes et par des enseignants dans les vastes locaux des Cordeliers.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0